Demisenya

A la mémoire de Pierre Degas

La plaque à la mémoire de Pierre Degas, fondateur de Demisenya, a été apposée sur l’abri dans la cour de la pouponnière.
Cet abri avait été financé grâce au legs suite au décès de Pierre.
Il a d’abord été monté dans la cour de l’ancien CAPF à Dravela, et suite au déménagement, nous l’avons fait démonter, transporter, remonter dans la cour de la nouvelle pouponnière à Niamana. Un dallage et un carrelage ont également été réalisés.

hangar-avec-plaque1_220318-blog.jpg
(non, l’abri ne penche pas, c’est l’appareil photo qui penchait ;-) )

Des nouvelles de la pouponnière

Le CAPF1 a déménagé courant novembre 2017 pour des locaux plus grands à Niamana.

localisation-capf1-0-pourblog.jpg

(en bleu, Dravela où était située l’ancienne pouponnière, en rouge, le nouveau CAPF1)
Elle est située près du quartier “logements sociaux” , sur la route de Ségou, à 25 kilomètres du centre-ville.

entree-poup-blog.jpg

La situation de la pouponnière est extrêmement délicate.

Il y a pléthore d’enfants : 263 enfants dont 48 handicapés. Lors de son service, une nounou s’occupe en moyenne de 15 enfants.
Les nounous pour les enfants handicapés sont 2 pour 48.

dortoir-pour-blog.jpg

La pouponnière subit un gros problème d’approvisionnement en eau et en électricité, ayant des incidences graves sur la vie quotidienne : hygiène, fonctionnement des machines, climatisation…

 cuisine-pour-blog.jpg

Il manque du matériel.

lavoir-blog.jpg

En raison des problèmes d’eau et de courant, la lavage de linge (pour 263 enfants) se fait à la bassine, les machines à laver ne pouvant fonctionner correctement.

Les conditions de travail du personnel et les conditions de vie des enfants y sont très difficiles.

L’abri financé par Demisenya grâce au legs Pierre Degas a été démonté à Dravela puis remonté à la nouvelle pouponnière. Un dallage puis carrelage a également été financé par l’association.

abri-blog.jpg

L’éloignement par rapport au centre-ville (25 km) entraîne l’utilisation du minibus (financé par Léo) pour le transport des nounous et les transports médicalisés, ce qui compromet l’acheminement des enfants à l’école ou en formation. Neuf enfants vont à l’école du quartier.

Comme vous le voyez, la pouponnière  a besoin de notre aide.
Si vous êtes sensibles à notre cause, vous trouverez le bulletin d’adhésion à la rubrique “l’association” dans le bandeau du haut, puis tout en bas de l’article à “adhérer à l’association”. Vous trouverez également le bulletin de dons et de parrainages, à la rubrique “dons” dans le bandeau du haut.

Déroulement de l’AG 2018.

Bonjour à tous,

Comme vous le savez, notre AG a eu lieu le 11 mars 2018.
Nous étions 10 foyers membres présents.
Les enfants étaient ravis de se retrouver ou de faire connaissance. Un GRAND MERCI à Maïlys, 18 ans, qui a assuré la surveillance et l’occupation des enfants pendant que leurs parents assistaient aux discussions.

L’AG a commencé par une présentation rapide de l’association puis nous avons échangé longuement autour des nouvelles de la pouponnière que nous avons pu obtenir suite à son déménagement. Nous nous sommes tous montrés préoccupés de la situation précaire dans laquelle est le CAPF. Pléthore d’enfants (263 dont 48 enfants handicapés. Une nounou s’occupe en moyenne de 15 enfants lors de son service. Les nounous pour les enfants handicapés sont 2 pour 48.) La pouponnière connaît également un gros problème d’approvisionnement en eau et en électricité. Le matériel manque ou ne peut être utilisé comme il devrait en raison de ces problèmes. Les conditions de travail du personnel et les conditions de vie des enfants y sont très difficiles.
De plus, l’éloignement par rapport au centre-ville (25 km) entraîne l’utilisation du minibus pour le transport des nounous et les transports médicalisés, ce qui compromet l’acheminement des enfants à l’école ou en formation.

Ensuite, 3 auteures du “collectif du baobab au chêne” présentes pour cette première partie de l’AG nous ont présenté leur livre “adopter un enfant” (bénéfices répartis entre Demisenya et Sinjiya-Ton).

Nous avons terminé le rapport d’activité, quand Maïlys est venue nous prévenir que les enfants  avaient mangé tous les gâteaux apéritifs ! Ah les chenapans ! Cela nous a bien fait rire, d’autant que Maïlys était vraiment dépitée ! Tant pis pour nous, après avoir tant échangé, c’est plutôt soif que nous avions !

Nous avons donc fait une pause repas, qui s’est prolongée entre grignotage et discussions, prises de nouvelles des uns et des autres.

les-enfants-a-lag.jpg

Virginie et Thierry ont profité de cette pause pour récupérer les cartons de vêtements, jouets, biberons apportés par les membres présents. Ces cartons prendront le chemin de Bamako via le fret d’ASF.

chargement-voiture-virginie-ag.jpg

Dans l’après-midi, nous avons terminé l’AG par la présentation du budget, l’élection du CA, puis l’AGE.
Le nouveau CA s’est réuni pour élire son bureau.

Nous étions tous contents de nous retrouver. Les enfants ont apprécié leur journée entre eux, et ont échangé numéros de portable et contacts snapchat et autres.
Ils se sont amusés à faire des selfies rigolos avec des filtres photo.
Même si l’âge des enfants allait de 3 ans et demi à 18 ans, aucun n’est resté seul dans son coin. Nous avons surpris des courses poursuites de filles contre les garçons, les petits jouant ensemble, les grands s’occupant des petits, les garçons à l’écart entre “mecs” et les filles à rigoler ensemble dans de grands éclats de rire.

Une bonne journée pour tout le monde, petits et grands !

Une rencontre parisienne devrait avoir lieu au mois de Juin. Plus de renseignements prochainement.

Nouveau CA 2018

Bonjour à tous,

L’AG de notre association a eu lieu hier le 11 mars 2018.

Voici donc les nouveaux membres du CA de Demisenya :

Président : Yannick Milin

Vice-président : Bruno Leboeuf 

Trésorière : Marie-Reine Fleisch

Trésorière adjointe : Laurence Gourié

Secrétaire : Frédérique Milin

Secrétaires adjointes : Virginie Le Roy et Laurence Colas

Autres membres du CA :

Aïcha Condé

Josette Coudière

Estelle François

Annick Leboeuf

Fabienne Mirobolant

Nous vous souhaitons une bonne année au sein de l’association.
N’hésitez pas à nous faire part de vos projets pour aider l’enfance délaissée du Mali, les membres du CA sont là pour vous répondre.

Pour les retardataires n’ayant pas encore renvoyé leur bulletin d’adhésion, vous le trouverez à la rubrique “l’association”.

AG 2018

L’Assemblée Générale de Demisenya se déroulera le 11 mars 2018 à Boussy-Saint-Antoine (91).

Vous pouvez d’ores et déjà bloquer cette date dans votre agenda.

Nous vous rappelons qu’il est nécessaire d’être à jour de sa cotisation pour participer à l’AG et prendre part au vote pour le renouvellement du CA. (bulletin disponible sur ce site http://www.demisenya.org/lassociation-demisenya/bulletin-dadhesion/ )

Le CA 2017

Le nouveau CA élu pour 2017 est le suivant :

Président  : Bruno Leboeuf

Trésorière  Marie-Reine Fleisch

Trésorière-adjointe : Laurence Gourié

Secrétaire : Frédérique Milin

Secrétaires-adjointes : Aïcha Condé et Virginie Le Roy

Autres membres du CA :

Laurence Colas

Annick Leboeuf

Valérie Marcé

Si vous avez des idées, des projets pour aider l’association, n’hésitez pas à en parler à un membre du CA (adresses à la rubrique “contacts”)

Pour les retardataires n’ayant pas encore renvoyé leur bulletin d’adhésion, vous le trouverez dans la rubrique “l’association”.

En vous souhaitant une bonne année au sein de l’association,
En vous remerciant d’être toujours là pour soutenir nos projets,

Le CA.

Pourquoi adhérer (ou réadhérer) à Demisenya

Demisenya, l’association des familles adoptives d’enfants du Mali, est une APPO (association par pays d’origine). A ce titre, nous sommes connus autant des autorités françaises en charge de l’adoption que des structures maliennes en charge de l’enfance délaissée.

Même si les occasions de rencontre sont plus rares depuis l’arrêt des adoptions internationales et la suspension des retrouvailles annuelles avec la DNPEF et le CAPF1, je rappelle les objets de notre association tels qu’ils ont été reprécisés lors de notre assemblée générale du 08 février 2015 :

  • La défense des intérêts des enfants maliens adoptés et de leurs familles.
  • La mise en oeuvre d’activités favorisant la convivialité et les liens entre les familles des enfants maliens adoptés en France, ainsi que les relations avec le Mali pays d’origine.
  • La conduite d’opérations d’aide et de soutien financier et matériel aux structures et organismes maliens sélectionnés par l’Assemblée Générale (AG), en priorité parmi ceux s’occupant de l’enfance délaissée, soit en direct, soit par l’intermédiaire d’organisations humanitaires ou d’échanges. L’association s’engage pour ces actions à suivre et rendre compte de l’utilisation des sommes octroyées par elle-même et par ses membres.
  • L’information sur le Mali et l’adoption au Mali.

Bien que la situation semble bloquée, nous ne perdons pas espoir que le Mali accepte à nouveau de confier certains de ses enfants à des parents non maliens, en l’absence de solution alternative dans le pays. Il est clair que Demisenya ne pourra pas continuer à faire entendre sa voix si le nombre d’adhérents continue de baisser.

A quoi servent les cotisations ?

Les cotisations (d’un montant de 30 € inchangé depuis de nombreuses années) sont les seules ressources de l’association, Demisenya ayant pour principe de reverser l’intégralité des parrainages, dons et recettes des actions des membres à l’enfance délaissée.

Nous prenons donc en charge non seulement les fournitures adminitratives, l’assurance, quelques déplacements, les frais postaux de 1200 € (cartes de voeux, reçus fiscaux, convocations,…), les frais bancaires de 1000 € environ qui comportent des frais de tenue de compte mais aussi les frais de prélèvements des parrainages (3€/parrain/an), les frais de virements pour le Mali (une vingtaine de virements par an à 17€/virement) et quelques frais de rejet.

Nous versons aussi des indemnités à notre correspondant au Mali qui supervise toutes les livraisons à la pouponnière, se charge de demander les devis, nous tient informés de la situation à la pouponnière et qui rassemble toutes les pièces comptables nécessaires pour le suivi de nos actions. Il a aussi été le relais indispensable pour les envois via Aviation sans Frontières.

A total donc 5000 euros annuels sont nécessaires pour ces dépenses de fonctionnement associatif, ce qui correspond à un minimum de 160 adhérents. Relevons le défi !

Marie-Reine, adhérente depuis 2001 et trésorière depuis 2007 pour le Conseil d’Administration.

 

 

 

Assemblée Générale le 5 février 2017 à Boussy-Saint-Antoine (91)

L’Assemblée Générale de notre association aura lieu le dimanche 5 février 2017 à Boussy-Saint-Antoine (91) à 10h.

Une baby-sitter s’occupera des enfants afin que les parents soient entièrement disponibles pour l’AG (une petite participation financière sera demandée).

Nous vous proposons de déjeuner en commun ensuite.

Seuls les membres de l’association sont invités à cette AG. Si vous n’êtes pas ou plus membres de l’association, vous pouvez le devenir en vous acquittant de votre cotisation 2017 en renvoyant le bulletin d’adhésion. Il est également possible de le faire sur place avant l’AG (sans quoi vous ne pourrez prendre part aux votes).

Bonne année !

10437710-bonne-annee-2017-exemples-de-message-texte-sms-et-citation-de-meilleurs-voeux-2017-2.jpg

Des nouvelles de la pouponnière

Une situation de plus en plus préoccupante à la pouponnière (CAPF1)

Au début de l’été, environ 230 enfants étaient présents au CAPF1. Plus d’une centaine d’enfants sont arrivés à la pouponnière au cours du 1er semestre. Malgré le faible nombre d’adoptions (4 en 6 mois) le nombre total d’enfants présents est resté plus ou moins stable suite à des départs vers les villages SOS, des remises à la famille biologique mais malheureusement aussi un nombre important de décès enregistrés.

Rappelons que les nourrices (au nombre de 55 pour 230 enfants en 24h/24 !) sont payées à 50% par les associations. Or depuis le début 2016, deux associations qui prenaient en charge 16 nounous semblent s’être désengagées.  La situation financière de la pouponnière est donc de plus en plus précaire et l’aide apportée par Demisenya est vitale.

Au cours du 1er semestre, elle a permis de prendre en charge 20 % des salaires des personnels, 15 % des besoins en nourriture pour les enfants de la pouponnière et 66% des besoins en nourriture pour la cantine nutritionnelle. Cette même cantine a d’ailleurs reçu 2 fois moins de familles suite aux pénuries auxquelles doit faire face le CAPF1.

Les médicaments commencent aussi à manquer et les soins sont difficiles à assurer.

Demisenya a donc décidé de poursuivre la prise en charge de la pédiatre sur la totalité de l’année 2016 puisque aucune solution n’a été proposée par l’État malien pour assurer le suivi médical des enfants.

Nous assurons aussi des fournitures de couches, draps, biberons  et autres fournitures de 1ère nécessité, notamment grâce à notre partenariat avec la messagerie médicale ASF (Aviation Sans Frontières). 5 premiers cartons sont partis au printemps 2016 et 5 autres seront acheminés d’ici moins d’un mois. Ceci représentera environ 160 biberons, 500 tétines de rechange, des draps de berceaux et quelques langes en coton.  

Par le fret humanitaire d’ASF couvrant des besoins plus étendus, encombrants et non pris en charge par la messagerie, nous allons faire partir d’ici un à deux mois, de l’ordre d’une dizaine de gros cartons comprenant principalement des vêtements, des livres éducatifs et des jouets.

Nous avons aussi appris le projet de déménagement du CAPF dans de nouveaux locaux plus spacieux, en cours de construction à Nyamana (banlieue de Bamako), sans autre précision pour le moment.

Merci à tous les donateurs, parrains et marraines pour votre soutien sans faille aux nombreux enfants recueillis à la pouponnière. Pour les aider, voici le bulletin de parrainage (et de dons ponctuels) : http://www.demisenya.org/wp-content/uploads/2015/02/bulletindeparrainage2015.pdf

Le conseil d’administration de Demisenya.

Next »