Chaque parent peut aussi être un relai de l’association et organiser des actions permettant de trouver des moyens pour soutenir l’enfance au Mali.

Si vous avez des idées, aussi simples soient-elles, n’hésitez pas à les mettre en oeuvre ! Les petites sources font les grandes rivières…

A titre d’exemple, voici quelques actions faites par des parents ces dernières années :

  • Les tirelires : récolte de petite monnaie
  • Vente de jouets, habits, livres sur “le bon coin”
  • Participation à des braderies
  • Organisation de bourses aux livres
  • Vente d’artisanat (malien ou “fait maison”), de calendriers, de cartes sur les lieux de travail, dans les marchés de Noël
  • Vente de muguet pour le 1er mai
  • Vente de photos encadrées
  • Vente de crêpes
  • Collecte de biberons, vêtements et jouets
  • Recherche de mécénat d’entreprises
  • Organisation d’un concert de gospel…

Au delà de l’aspect financier, une aide matérielle est toujours bienvenue. La principale difficulté est l’acheminement du matériel. C’est pourquoi, si vous partez au Mali et qu’il vous reste de la place et des kilogrammes libres, n’hésitez pas à nous contacter car il y a toujours du matériel à apporter.

Les principaux besoins pour les pouponnières sont :

  • Vêtements :
    P
    our les plus petits : bodies, tee-shirts (manches courtes et longues pour l’hiver), pyjamas si possible avec boutons pressions à l’entrejambe, chaussettes…
    Pour les plus grands : tee-shirt, pantalons, robes, chaussures, sous vêtements…

  • Jouets : éviter les jouets qui fonctionnent avec des piles.

  • Draps-housses : les draps sont changés très souvent (pas de couches) ils sont donc très utiles. Taille : 60×120 et 70×140.

  • Matériel pour les bébés :Transats. Biberons. Tétines.

  • Matériel médical ou médicaments : se renseigner auprès des pouponnières avant.