septembre 2011

Documentaire : “Quel accès à la terre ont les femmes au Mali ?”

Africa cloud swamp

 

Ce documentaire expose la problématique de l’accès à la terre pour les femmes au Mali.

Le film présente des témoignages et plusieurs thématiques sont abordées : l’égalité entre hommes et femmes, les modes d’héritage, l’insécurité foncière, la gestion de la terre, l’utilisation des bénéfices tirés de l’exploitation, l’achat de la terre, et les prêts de terre à des associations de femmes.

Durée : 17 mn
Réalisé par Mathieu Cretté pour le PACT (Programme d’Appui aux Collectivités Territoriales) au Mali.

Pour visionner ce documentaire veuillez cliquer sur le lien : Quel accès à la terre ont les femmes au Mali?

 

Convention 2011-2012 DNPEF-CAPF-Demisenya

Convention DNPEF-CAPF-Demisenya

Le 19 septembre 2011, la nouvelle convention annuelle de partenariat entre la DNPEF (Autorité Centrale Malienne), le CAPF (pouponnière d’état de Bamako) et Demisenya a été signée.

Cette convention définit les obligations et responsabilités de chacune des parties : Demisenya s’engage à payer le salaire (y compris les charges INPS) de 12 auxiliaires, à apporter une aide alimentaire (lait maternisé et complément alimentaire) et à couvrir une partie des frais de fournitures médicales. De leur côté, la DNPEF et le CAPF s’engagent à fournir un rapport d’activité à chaque fin de semestre et toutes les pièces comptables. En cas de manquement à ces obligations, les parties peuvent dénoncer la convention et la suspension des versements intervient dans les 2 mois.
Cette convention a une durée annuelle (valable jusqu’à la fin août 2012).
Pour information, au premier semestre 2011, l’aide apportée à la pouponnière par Demisenya a été la suivante :

  • 10.350 € pour le salaires (et charges INPS) de 12 auxiliaires (nourrices),
  • 4.900 € pour du lait maternisé et des céréales infantiles,
  • 3.400 € pour des médicaments,
  • 3.000 € pour le projet “Développement d’une approche intégrée et préventive de l’abandon d’enfants au Mali” mené par Santé Sud (formations).

Demisenya, grâce à l’action efficace de son correspondant local, dispose de toutes les pièces comptables correspondant à ces sommes (copie des feuilles de paie émargées par les intéressées, factures de la pharmacie etc).

Nous remercions tous les fidèles parrains, marraines et donateurs de leur confiance. La signature de cette nouvelle convention est une preuve supplémentaire, de l’extrême vigilance que nous portons à l’utilisation des dons.

Pour nous aider dans nos actions, n’hésitez pas à faire un don ou participer à notre parrainage.

Docteur Chicoine - Le retour !

Jean François Chicoine

Le Dr Jean-François Chicoine, professeur de pédiatrie à Montréal, spécialiste de l’adoption et co-auteur de ” L’enfant adopté dans le monde “, sera en Europe au mois d’octobre. Plusieurs conférences à l’attention des parents sont organisées par différentes associations. Nous vous encourageons vivement à vous rendre à une de ces conférences.
A Paris, l’association APAER (parents adoptants en Russie) propose une conférence sur la thématique : “Les troubles des apprentissages chez les enfants adoptés - troubles de l’intégration sensorielle troubles de l’attention, de l’inhibition, de la lecture, de l’écriture et autres troubles d’apprentissages“. Elle se tiendra le 13 octobre à l’AGECA, 177 rue de Charonne, 75011 Paris.

MODALITES D’INSCRIPTION (nombre de places limité) :
Une participation par personne de 5 euros pour les adhérents à jour de cotisation, et de 10 euros pour les non-adhérents est demandée.
Une inscription préalable est requise à cette adresse : inscription@apaer.org

Voici la liste, à ce jour, des autres conférences prévues en France :

Mardi 11 oct 2011 : Nancy, Fleur Blanche, Destinées, Médecin du monde Nancy, EFA 54
Heure : à 19h  Endroit : Stade Marcel Picot 54510 à Tomblaine (Salle le Salon Or)
Développement sensori-perceptif, moteur, cognitif, langagier, affectif et social de l’enfant adopté

Mercredi 12 oct 2011 : Lille, Collectif d’Associations de la Maison de l’Adoption du Nord
Heure : à 18h30  Endroit : Salle Alain Colas - 53 rue de la Marberie à Lille
Adolescence, comme dans Attachement, Altérité et Aventure : trois incontournables pour bâtir une grande personne

Vendredi 14 oct 2011 : Poitiers, EFA 86
Heure : à 20h  Endroit : 18 rue Salvadore Allende, 86000 Poitiers (quartier Touffenet), dans la Caisse Régionale du Crédit Agricole
Sommeil, comportement, discipline, autonomie, socialisation et autres défis quotidien avec l’enfant adopté

Samedi 15 oct 2011 : Marseille, EFA 13
Heure : à 18h Endroit : à Martigues, Salle de conférence de la Mairie de Martigues
Sommeil, comportement, discipline, autonomie, socialisation et autres défis quotidien avec l’enfant adopté

Dimanche 16 oct 2011 : Nîmes, EFA du Gard - EFA 30
Heure : à déterminer  Endroit : à déterminer
Le devenir des enfants adoptés à la lumière des nouveaux savoirs

Samedi 22 oct 2011 : Colmar, EFA du Haut Rhin - EFA 68 & EFA du Bas-Rhin - EFA 67
Heure : à 15h  Endroit : à l’amphithéâtre du Lycée Agricole de Rouffach, 8 rue aux Remparts, 68250 Rouffach
Sommeil, comportement, discipline, autonomie, socialisation et autres défis quotidien avec l’enfant adopté

Communiqué DEMISENYA

COMMUNIQUÉ 

Propos d’Alain Marleix sur Jean-Vincent Placé : Demisenya scandalisée

Les propos de Monsieur Marleix, député, ancien Secrétaire d’État chargé des Anciens Combattants puis à l’Intérieur et aux Collectivités territoriales, tenus à l’encontre de Monsieur Placé (« notre Coréen national ») sont vexants, choquants et outranciers pour l’ensemble des personnes adoptées et plus largement pour l’ensemble des Français dont les origines sont au-delà de nos frontières actuelles.

Quelles que soient leurs origines, les enfants adoptés par des Français sont français : français par filiation (adoption plénière) ou français par déclaration (adoption simple).

Les propos tenus par Monsieur Marleix ont profondément touché les personnes adoptées à l’international et leurs familles adoptives. Dans un pays qui se fait fort d’améliorer l’adoption et ses pratiques, nous ne comprenons pas que de tels propos puissent être tenus.