juin 2011

Bilan adoption Mali au 1er juin 2011

Le dernier bilan de l’adoption au Mali a été publié par l’Agence Française de l’Adoption le 24/06/2011 sur son site internet.

Le Mali en chiffres au 1 Juin 2011

236 dossiers en cours de constitution,
688 dossiers en traitement dans le PO en attente d’une commission,
72 dossiers, sélectionnés à la commission du 25 septembre 2009, en attente d’un apparentement,
14 dossiers, sélectionnés à la liste additive du 10 octobre 2010, en attente d’un apparentement,
35 adoptions ont été réalisées au Mali par l’AFA depuis le début de l’année

Actuellement, 1 026 projets d’adoption sont confiés à l’AFA. L’Agence assure également le suivi de 430 adoptions depuis sa création.

Il reste donc encore 86 familles en attente d’une proposition d’enfant dont 72 qui attendent déjà depuis plus de 18 mois. Parmi elles, certaines avaient déposé leur dossier en 2006…

  

Départ de l’ambassadeur chargé de l’adoption internationale

Jean-Paul Monchau

  Source de l’image : Rapport 2010 du SAI

Ce n’est pas un scoop vu que depuis plus d’une semaine l’info était dans les journaux du Bénin mais la nomination de M. Monchau (SAI) comme ambassadeur du Bénin est maintenant officielle (JO du 17/06/2011).

Pour rappel, M. Monchau avait pris ses fonction d’ambassadeur chargé de l’adoption internationale le 15 juillet 2008.

Reste à attendre la suite des mouvements !

Rencontre à Marseille pour Africa Fête

Africa Fête 2011

Cette année, Africa Fête s’installe sur l’invitation de la Mairie du Premier Secteur, en plein cœur de Marseille, au square Léon Blum en haut de la Canebière. Tout devient gratuit, du village aux concerts, de 14h à minuit. Le square se transforme en village africain pour permettre à l’Afrique d’être marseillaise le temps d’une journée (samedi 25 juin). Le week end se poursuit au Paradox pour une soirée plus intime (dimanche 26 juin). Suite au succès des éditions précédentes, nous poursuivons notre ouverture sur le cinéma africain, et c’est l’Alhambra qui accueille la ciné-conférence en ouverture du festival (jeudi 23 juin). Dernière nouveauté : l’édition labellisée « 2011 - année des outre-mer » accueille un plateau venu spécialement des Comores, afin de mettre en lumière la création musicale et artistique des cultures de l’Océan Indien.

Pour celles et ceux qui le souhaitent, Demisenya propose un rencontre conviviale autour d’un jus de gingembre, (ou autre !) lors du festival Africa Fêtes.

Rendez-vous le 25 juin à partir de 15H30 au village Africain, Square Léon blum, en haut de la canebière.

Rencontres estivales 2011

batik

Comme tous les ans, Demisenya organise des rencontres estivales dans plusieurs régions afin de permettre au maximum d’adhérents d’y participer. 

Les rencontres auront lieu :

  • Le dimanche 26 juin 2011 à Nanterre en région parisienne
  • Le dimanche 3 juillet 2011 à Lherm, à côté de Toulouse
  • Le dimanche 3 juillet à Allex, dans la Drôme

Les programmes détaillés avec les coupons de réponse ont été envoyés à tous les adhérents via e-mail. Un courrier postal devrait suivre d’ici la semaine prochaine. Si toutefois vous ne l’avez pas reçu, n’hésitez pas à contacter le secrétariat (secretariat@demisenya.org). N’oubliez pas de renvoyer le coupon réponse si vous souhaitez participer car cela nous permet d’organiser au mieux ces rencontres.

Saturation

Il y a quelques semaines l’AFA a mis sur son site l’avertissement suivant :

Au rythme actuel d’envoi de dossiers, près de 1000 familles seront toujours en attente d’une commission à la fin 2011.

En accord avec le SAI, l’AFA souhaite alerter les familles sur l’état de saturation de ce pays.

Pour rappel, l’AFA a réalisé au Mali 71 adoptions en 2010 et 117 en 2009.

Aujourd’hui, le SAI a publié le communiqué suivant :

Le Service de l’adoption internationale souhaite appeler l’attention des candidats à une adoption au Mali sur l’existence d’un nombre important de dossiers déjà déposés par les ressortissants français auprès des autorités de ce pays. Lors de la récente visite à Paris du Docteur Alou Barry, Directeur National de la Promotion de l’Enfant et de la Famille (DNPEF), Autorité centrale malienne, la question de l’augmentation croissante du nombre des dossiers a été abordée. En effet, près de 800 dossiers se trouvent actuellement à Bamako, en attente d’une proposition d’enfant, alors que 71 enfants ont été adoptés en 2010 (contre 117 en 2009) par l’intermédiaire de l’Agence Française d’Adoption, seul opérateur agréé par le Mali. Si l’on s’en tient aux seules statistiques, le délai d’attente serait donc théoriquement de dix ans.

Le guide des bonnes pratiques de la Convention de La Haye, (paragraphe 638) rappelle que la coopération entre les autorités compétentes des Etats contractants doit permettre de résoudre les difficultés liées aux pressions indues pesant sur les Etats d’origine en raison de l’envoi d’un trop grand nombre de dossiers par rapport au nombre d’enfants adoptables. Sur la base de ce principe de co-responsabilité des Etats d’accueil et des Etats d’origine, les participants au séminaire francophone qui s’est tenu à la Haye du 22 au 26 juin 2009, ont voté une recommandation spécifique invitant les Etats d’accueil à s’abstenir de toute pression sur les Etats d’origine pour obtenir des enfants et à réguler l’envoi de dossiers en fonction des besoins réels d’adoption des Etats d’origine.

Dans cet esprit, le Service de l’adoption internationale (SAI), recherche actuellement avec le DNPEF les moyens de réguler l’envoi de nouveaux dossiers, en tenant compte du nombre d’enfants adoptables. Quelle que soit la solution qui pourra être trouvée entre les deux autorités centrales, il est certain qu’un grand nombre de dossiers déjà transmis au Mali n’aboutiront pas. C’est pourquoi, le SAI recommande vivement aux nouveaux candidats de rechercher les possibilités offertes par d’autres pays.

Tout ceci fait suite à la note des orientations stratégiques du SAI où il était question de régulation sur le Mali.