Le projet de cantine nutritionnelle est un projet initié par l’association Soukabe Mali et poursuivie par Demisenya. Demisenya y participe au travers des dons reçus (bulletin de parrainage).

L’objectif de cette cantine nutritionnelle est de prendre en charge, à terme, 100 enfants de 0 à 5 ans orientés par le bureau d’action sociale de la commune de Bamako. Il s’agit de familles en grande pauvreté, n’ayant pas la possibilité d’apporter ce qui est nécessaire et vital au bon développement de leur(s) enfant(s) en bas âge.

Les familles sont reçues par l’agent de suivi de projet au sein de la Maison d’Accueil, 3 fois par semaine. Elles y reçoivent la ration de repas nécessaire jusqu’à la prochaine visite, en fonction de l’importance de la fratrie.

  • Sur le plan alimentaire :
    Les enfants, en présence de leur mère, sont pris en charge par les nourrices, cuisinières et aide soignantes, sous la responsabilité des médecins et pédiatres attachés à la Pouponnière et à la Maison d’Accueil, de 0 à 5 ans. Un programme nutritionnel est établi en concertation, et adapté à l’enfant en cas de nécessité. De manière générale :
    Les enfants de 0 à 6 mois reçoivent du lait maternisé en quantité suffisante et adaptée pour leur développement.
    Les enfants de 7 à 2O mois reçoivent du lait maternisé et des compléments nutritionnels.
    Les enfants de 21 à 60 mois reçoivent des plats traditionnels maliens progressivement enrichis et introduits à leur alimentation
  • Sur le plan médical :
    Les enfants sont pris en charge par l’équipe médicale attachée à l’établissement, et bénéficient  d’une surveillance de croissance staturo-pondérale, et des vaccinations indispensables à leur bonne santé. Les enfants malades peuvent profiter de cette même structure et de sa pharmacie, pour les premiers soins, voire la quasi totalité des soins si possible : infections intestinales, infections respiratoires, cas de paludisme…

Les mamans profitent simultanément d’une éducation alimentaire et sanitaire enseignée selon un programme préalablement défini, mais aussi d’un accompagnement à la prévention de toutes ces pathologies, non dépourvues de  conséquences, parfois dramatiques.

Source : Soukabe Mali

MAJ : 16/07/2014 FM